Fiction

IDA LUPINO Rétrospective

Pionnière du cinéma indépendant américain, l’auteure du Voyage de la peur joua d’abord la comédie chez Raoul Walsh, Nicholas Ray, Robert Aldrich ou Fritz Lang, avant de s’imposer en tant que réalisatrice dans un milieu dirigé exclusivement par des hommes. Entre 1949 et 1953, elle réalise six films à fleur de peau sur les pires tabous de l’époque : le viol, l’adultère, la maladie…

Central do Brasil

Dora, ex-institutrice, gagne sa vie en écrivant des lettres pour les migrants illettrés à la gare centrale de Rio.Ana et son jeune fils Josue font appel à ses services pour retrouver le père de Josue. Quand sa mère meurt, renversée par un bus, Josue demande à Dora de l’aider à retrouver son père. D’abord insensible, Dora finit par accepter de l’aider.

Sunhi

unhi, fraîchement diplômée en cinéma, voudrait parfaire sa formation aux Etats-Unis. Elle a besoin d’une lettre de recommandation qu’elle demande à l’un de ses professeurs. Le même jour, elle tombe sur son ex-petit-ami …

Alain Tanner Rétrospective

Une rétrospective articulée autour d’une thématique centrale et inhérente à la filmographie d’Alain Tanner : un éloge de la fuite et du retrait, que dessinent à merveille ces trois films, dans des temps différents, un «  cinéma voyagé » cher à ce grand cinéaste.
Dans la ville blanche
Le retour d’Afrique
Charles mort ou vif

Babylon

Campé par le chanteur du groupe Aswad Brinsley Forde, le jeune rasta Blue est perdu dans une société anglaise qui ne le comprend pas, pas plus qu’elle n’a réussi à assimiler sa vague d’immigration jamaïcaine depuis la décolonisation de l’île, en 1962.