L’autobiographie de Nicolae Ceausescu

Un film de Andrei UJICA

Avec Nicolae CEAUSESCU

Roumanie, 2010, 3h, Documentaire, DCP/35MM

 Visa: 129201

Entre documentaire et reconstitution, “L’Autobiographie” d’Andrei Ujica retrace les vingt-cinq années de règne du dictateur roumain.

Un travail de montage remarquable, réalisé à partir des images officielles.

« L’Autobiographie de Nicolae Ceausescu » est autre chose qu’un documentaire. Une clinique de la personnification totalitaire, une fresque tragi-comique, une magnifique démonstration de la réversibilité des images ». 

Le Monde

 

 

Je la Connaissais Bien

Un film de Antonio PIETRANGELI

Avec Stefania SANDRELLI, Jean- Claude BRIALY , Nino MANFREDI, Ugo TOGNAZZI

Italie, 1965, 1H37, DCP Version restaurée 4K

Visa: 31011

SORTIE LE 29 MARS 2017

EN VERSION RESTAURÉE 4K

Adriana est une jolie provinciale qui rêve de devenir actrice. Elle quitte son village natal pour faire carrière à Rome.

Légère et candide, la jeune fille multiplie les aventures et les emplois en quête d’un rôle. Désarmée face aux humiliations et aux manipulations, elle choisit une issue tragique…

 

À PROPOS

Jusqu’alors privé de l’attention des critiques et des festivals, c’est en 1965 que Antonio Pietrangeli parvient à s’imposer au public français avec Je la connaissais bien

Le cinéaste dresse le portrait sincère et attachant d’une jeune femme en quête d’identité et d’affranchissement. Il renoue ainsi avec la thématique forte qui parcourt son œuvre et réaffirme son amour des personnages féminins.

Victime inconsciente des hommes, de la société de consommation et de ses mirages publicitaires, Adriana, la naïve fille de village, laisse place à une créature amère et désabusée.

Pietrangeli signe une chronique en demi-teinte sur la défaite de la jeunesse et les illusions bafouées. Porté d’un bout à l’autre par la talentueuse Stefania Sandrelli, Je la connaissais bien… frappe par son audace narrative et formelle. Scénariste accompli, Pietrangeli confectionne, avec ses amis Ettore Scola et Ruggero Maccari, un récit polyphonique et fragmenté.

    

I Magliari

Un film de Francesco ROSI

Avec Alberto Sordi, Renato Salvatori, Belinda Lee

Italie, 1959, 1H51, DCP Version restaurée

SORTIE LE 23 AÔUT 2017

 

Mario, ouvrier italien part pour l’Allemagne la tête pleine de rêves et d’espoirs. Ayant épuisé toutes ses économies, il rencontre Totonno un compatriote qui le prend à son service.

Mais le trafic auquel se livre Totonno se révèle plus que douteux…

 

«Le destin d’une bande d’escrocs italiens, opérant dans une Allemagne encore en -reconstruction, annonce évidemment le cinéma social du maestro. Mais la présence détonante d’une star comique, Alberto Sordi, change la donne. En deux-trois impros gags – comment vendre un tapis à une gretchen, fourguer du tissu à une veuve éplorée -, le grand Alberto dévie le néoréalisme finissant vers un burlesque inattendu. ».

Télérama

 

« Dans la grisaille de l’Allemagne des années cinquante, un trait de lumière et une boule de feu. Le trait, acéré, c’est le regard de Francesco Rosi, chroniqueur de ses compatriotes exilés et qui vivotent entre petits trafics et grandes palabres, au carrefour du néoréalisme et du thriller. La boule de feu, c’est Alberto Sordi, tonitruant, cynique, larmoyant, esbroufeur de génie et paumé…formidable. »

Jean-Michel Frodon

Fantômes à Rome

Un film de Antonio PIETRANGELI

Avec Marcello MASTROIANNI, Belinda LEE, Sandra MILO

Italie, 1961, 1H45, 35MM

Visa:23976

Les rapports entre un vieux prince, Don Annibale di Roviano, et les fantômes ancestraux qui peuplent son antique palais romain…

 

« Merveilleuse comédie fantastique, Fantômes à Rome est un cas particulier dans le paysage de la comédie à l’italienne généralement moins raffinée et plus caustique, et dans la filmographie d’Antonio Pietrangeli, auteur subtil, féministe et secret du cinéma italien (proche de Valerio Zurlini) ».

Les Inrocks

 

Été Violent

Un film de Valerio ZURLINI

Avec Eleonora ROSSI DRAGO, Jean- Louis TRINTIGNANT, Jacqueline SASSARD

Italie, 1959, 1H40, 35MM

Visa: 23895

 

Eté 1943. Carlo, fils d’un dignitaire fasciste, passe des vacances loin de la guerre, à Riccione. Il y rencontre Roberta, jeune veuve d’un officier de marine et mère d’une petite fille. Ils tombent follement amoureux. Le 25 juillet, la radio annonce la chute de Mussolini, le peuple envahit la rue et le père de Carlo doit fuir. Il veut entraîner son fils, mais Carlo choisit de rester avec Roberta malgré le danger.Un soir, pris par une patrouille, ils décident d’aller se cacher chez Roberta, à Rovigo. Mais l’attaque aérienne du train qui les y emmène les sépare…

 

«Le noir et blanc, l’éclat du désir en pleine obscurité : voilà un cinéma disparu ».

Le Monde

Du Soleil dans les Yeux

Un film de Antonio PIETRANGELI

Avec Irène GALTER, Gabriele FERZETTI, Pina BOTTIN

Italie, 1953, 1h37, DCP Version restaurée

Visa: 16586

Sortie le 12 octobre 2016

Celestina est une jeune paysanne naïve qui quitte son petit village pour chercher du travail comme domestique à Rome. Ses différents employeurs profitent de son innocence tout comme les hommes, attirés par sa beauté. Elle se fait courtiser par un jeune plombier, Fernando, dont elle s’éprend et qui disparaît alors qu’elle est enceinte…

« Film poignant qui témoigne des changements à la fois sociaux et cinématographiques de l’Italie des années 50. Pietrangeli intègre intelligemment la réflexion sociale dans un cadre mélodramatique et se fait remarquer dès ce premier film par son intérêt pour la condition féminine. »

Les Cahiers du Cinéma

    

Divorce à l’Italienne

Un film de Pietro GERMI

Avec Marcello MASTROIANNI, Stefania SANDRELLI, Daniela ROCCA

Italie, 1962, 1h44, 35MM

Visa:26167

Comment détourner la loi qui interdit le divorce quand on est amoureux d’une attrayante personne?Apres avoir poussé l’encombrante épouse à l’adultère, il ne reste plus qu’à venger son honneur.

 

« Une réjouissante comédie cynique ».

Les Inrocks

Coming Apart

Un film de Milton MOSES GINSBERG

Avec Rip TORN, Sally KIRKLAND, Lois MARKLE

Usa, 1969, 1h51, 35 MM

Visa : 110890

Joe Glazer, psychanalyste à New York, se sépare de sa femme enceinte. Il loue une garçonnière dans laquelle il dissimule une caméra et filme la vie sexuelle débridée qu’il mène pour oublier sa douloureuse rupture.

Il pense au départ contrôler la situation en manipulant la fragilité et les besoins de toutes ces femmes – patientes, maîtresses, voisines, passantes, conquête d’un jour…

Mais, lentement, il sombre dans la décadence sexuelle et la déchéance psychologique…

 

« Bijou avant-gardiste des années 70, le film de Milton Moses Ginsberg est inédit en France. Un film décalé, sex and fun ».

Libération

Blast of Silence

Affiche Blast of silenceUn film de Allen BARON

Avec Allen Baron, Molly McCarthy, Larry Tucker

USA, 1961, 1H17, DCP

Visa:115751

Sortie le 6 décembre

EN VERSION RESTAURÉE

Retiré des affaires depuis quelques temps, Frankie Bono, tueur à gages, revient à New York pour un dernier contrat : l’assassinat d’un gangster de moyenne envergure.Lors de sa traque, il s’emploie à éviter tout contact avec sa future victime.Mais excédé et distrait par sa rencontre avec une vieille connaissance, il va commettre une nouvelle erreur…
A propos

Cinquante-six ans après sa réalisation, en 1961, et sa présentation au Festival de Cannes, ressurgit un thriller plus noir que son destin, Baby Boy Frankie , qui reprend son titre original Blast of Silence. Ce film est le grand œuvre d’Allen Baron – acteur, réalisateur, scénariste – à peu près aussi méconnu que son film, comme s’il avait épuisé tout son génie dans le New York qu’il nous donne à voir : noir et blanc comme l’hiver à Manhattan, glacial comme le vent mauvais des interstices, glauque comme le mal qui habite les gangsters. Unique par l’étrangeté de son genre, ce thriller psychologique est l’introspection existentielle d’un homme qui sait qu’il est trop tard : sa fin est écrite.

Blast of Silence reprend tous les ingrédients du polar noir américain. Un tueur à gage, de retour dans la ville qui l’a vu naître, a rendez-vous avec son destin. Son dernier contrat aura l’issue tragique attendue par lui, et par nous. Tout est là, dans cette tragédie classique, comme dans un récit mythologique.
Et pourtant tout nous surprend, nous tient en haleine. La beauté sublime des images, la noirceur de l’introspection déversée par la voix off du tueur, la modernité et l’inventivité de la réalisation.

Mal avec lui-même, mal avec les autres, le héros nous entraîne dans un dernier voyage, au bout de ce que l’humanité peut avoir d’infernal.

”Un de mes films préférés sur New York.”

MARTIN SCORSESE

    

Beyond Clueless

Un film de Charlie LYNE

Narration : Fairuza BALK

Grande Bretagne, 2014,1h29, Documentaire, DCP

Visa: 142334

Une étude approfondie, à travers plus de 200 classiques modernes, qui se penche sur le phénomène du teen-movie.
Le film se concentre sur la période allant de 1995 à 2004 et revisite des comédies telles que Clueless, Dangereuse Séduction ou encore Lolita Malgré moi.

« Beyond Clueless se lit plutôt comme une sorte de documentaire organique sur le teen-movie, un digest des affects et des grands tremblements émotifs qui constituent le genre ».

Les Inrocks