BABYLON

 

 

BABYLON

 

Un film de FRANCO ROSSO

Avec Brinsley Forde, Karl Howman , Trevor Laird , Maggie Steed , Mel Smith

 

Angleterre, 1980, 1h35, Couleur

 

INÉDIT AU CINÉMA

 

SORTIE LE 14 OCTOBRE 2020

 

VERSION RESTAURÉE 2 K

 

SYNOPSIS:

Campé par le chanteur du groupe Aswad Brinsley Forde, le jeune rasta Blue est perdu dans une société anglaise qui ne le comprend pas, pas plus qu’elle n’a réussi à assimiler sa vague d’immigration jamaïcaine depuis la décolonisation de l’île, en 1962.

Chômage, policiers racistes, voisins et patrons xénophobes. Une oppression permanente que Blue évacue au micro de son sound-system, une gigantesque sono faite maison, avec le rêve secret de devenir le “sound” le plus couru de Londres. Mais sur sa route se dresse un obstacle de taille : le King de cette scène, le redouté Jah Shaka (dans son propre rôle)…

 

À PROPOS

Scénarisé par Martin Stellman (Quadrophenia, 1979), Babylon conte la saga du petit mécano mélomane, louvoyant dans une Angleterre vendue à « Yard” comme un mirage aux rues pavées d’or. Fiction documentaire et sociale, ce film est un témoignage unique sur la scène des sound-system reggae.

Situé au début de l’ère thatchérienne, dans les quartiers pauvres du sud de Londres (Lewisham et Brixton),  Babylonest un film coup de poing sur la réalité du racisme au quotidien, et sur la situation de la communauté jamaïquaine, le tout sur fond de reggae.

Un film méconnu qui dépeint la vie et les tribulations d’une bande de jeunes afro-caribéens londoniens passionnés de reggae, privés de droit à cause de leur couleur de peau, dans une Angleterre en crise, raciste et violente.

Bande originale exceptionnelle, le film a en effet bénéficié de la présence au générique de Brinsley Forde, l’un des co-fondateurs du groupe de reggae Aswad qui signe une bonne partie de la bande son, mais également du DJ Jah Shaka dans son propre rôle.

 

Un film-culte à découvrir, controversé et interdit en Angleterre et aux Etats-Unis depuis 39 ans car jugé incitant à la haine raciale, jusqu’à sa récente restauration.

BABYLON est également resté inédit au cinéma en France.

A découvrir d’urgence !

 

 

« Un film inestimable enfin montré presque quarante ans après son avant-première cannoise. »

THE HOLLYWOOD REPORTER

 

« Telle la musique reggae qui le rythme et la vie quotidienne des jeunes noirs Londoniens qu’il dépeint, Babylonest effrayant, touchant, violent et drôle. Ce film est un puissant mélange de douleur et de plaisir qui vous explose au ventre. »

VARIETY

« Babylon est plus qu’un témoignage sur la musique ou sur la conception du monde du reggae, il incarne une éthique de la musique.  Il ressemble à une chanson, se balançant entre le paradis et l’enfer, livrant un message à travers des ondes sonores qui traversent les corps. »

THE NEW YORKER

 

 « Une version Jamaïcano-Britanique de Mean streetsde Scorsese. Ce film vivifiant, accompagné d’une musique incroyable et d’un message puissant, est devenu culte  pour les jamaïcains et les rastas à travers le monde. »

HYPERALLERGIC

 

 » Avec son irrésistible bande son reggae dub dansant, une mise en lumière de la culture underground du début des années 80 dans le sud de Londres. »

BFI

« Le film culte des années 80, considéré par beaucoup comme le meilleur film reggae anglais. »

ROLLING STONE

 

« Superbe, réel, dur et électrique, un des meilleurs films Anglais. »

THE SUNDAY TIMES

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.