La Femme du dimanche (La donna della domenica)

Un film de Luigi Comencini
SYNOPSIS

À Turin, Garrone, architecte minable, mondain et obsédé sexuel, est assassiné. Le commissaire Santamaria, originaire de Rome et peu familier avec la capitale du Piémont, est diligenté sur l’affaire. Il soupçonne d’abord Anna Carla Dosio, riche bourgeoise qui s’ennuie auprès de son industriel de mari. En effet, deux domestiques qu’elle venait de renvoyer ont livré à la police un brouillon de lettre dans laquelle elle semblait souhaiter la mort de Garrone.

Avec Marcello Mastroianni, Jacqueline Bisset,
Jean-Louis Trintignant, Aldo Reggiani, Lina Volonghi,Maria Teresa Albani,
Pino Caruso, Claudio Gora, Tina Lattanzi, Omero Antonutti

Italie, 1975, 1h45

BIOGRAPHIE

Luigi Comencini était un réalisateur italien. Il a passé son enfance dans le Sud Ouest de la France jusqu’aux études secondaires. Puis après cinq années à l’école d’architecture de Milan, il fonde, avec Alberto Lattuada et Mario Ferrari, la Cineteca Italiana où il va réunir les premiers fonds d’archives du cinéma italien. Critique de cinéma, dès la fin de la guerre, il écrit des articles notamment dans l’Avanti et le Tempo, en même temps que des scénarios. En 1946, il réalise le court métrage documentaire Les Enfants dans la ville (Bambini in città) qui lui vaut le Ruban d’argent (Nastro d’argento). Le monde de l’enfance sera d’ailleurs un des thèmes récurrents de l’œuvre de Comencini qu’il aborde notamment dans son premier long-métrage, De nouveaux hommes sont nés (1948), ainsi que dans le drame psychologique L’Incompris en 1967, la télé-série Les Aventures de Pinocchio (1972) et Eugenio (1981). Souvent en marge des courants et des modes et malgré de grands succès publics tels que Pain, amour et fantaisie (1953) ou de fortes œuvres satiriques comme La Grande pagaille (1960) L’Argent de la vieille (1972), son talent est resté assez sous-évalué par la critique qui lui préférait, dans les années 1970, un cinéma plus engagé. La Femme du dimanche, évoque les oppositions de classe dans l’Italie des années de plomb.

Partager :

Variety

Un film de BETTE GORDON
SYNOPSIS

Ayant désespérément besoin d’argent pour payer son loyer, Christine travaille comme caissière dans un cinéma porno à New York. Elle devient peu à peu fascinée par les films projetés et ses clients. Au point qu’un jour, de plus en plus obsédée, elle se met à suivre un homme.

Avec Sandy Mac Leod , Will Patton , Richard M. Davidson,
Luis Guzmán, Nan Goldin.

Etats-Unis, 1983, 1h40, Inédit

SORTIE LE 17 NOVEMBRE 

VERSION RESTAURÉE

Bette Gordon incarne un cinéma indépendant américain féministe, expérimental et avant-gardiste. Réalisatrice et Professeur à Columbia University, Bette Gordon est une cinéaste connue notamment pour ses explorations audacieuses de thèmes liés à la sexualité́, la violence et la pornographie. Bette Gordon est célèbre pour son film Variety, un film jugé provoquant sur une femme qui vend des billets au guichet d’un cinéma porno de NYC. Le film, mettant en vedette Sandy McLeod, Nan Goldin, Luiz Guzman et Will Patton, a été invité à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, ainsi qu’aux festivals de Berlin, Toronto, Sundance, Sydney et Melbourne…

 

 

 

 

 

Partager :
Maria Felix Rétrospective
Michael Roemer Rétrospective
Vidéogrammes d’une révolution
2 Pasolini
Les Murs de Sanaa
Variety