Menu Close

4 FILMS NOIRS AMÉRICAINS

RÉTROSPECTIVE EN 4 FILMS 

SORTIE LE 18 SEPTEMBRE 2024

TÉLÉCHARGEMENT
Photos Affiche HD Affiche Web

OF HUMAN BONDAGE

(L’Emprise)

Un film de John Cromwell

États-Unis, 1934, 1h23

D’après le roman Of human bondage de William Somerset Maugham

Avec Leslie Howard, Bette Davis, Frances Dee, Kay Johnson

Synopsis : Un étudiant en médecine s’éprend d’une serveuse et ne peut se défaire de son emprise.

Cette première adaptation du roman de Somerset Maugham, Servitude humaine, marque une date dans lhistoire du cinéma américain […]. Le film de John Cromwell propose une plongée sordide et cruelle dans l’enfer dune passion avilissante. La jeune Bette Davis, qui s’était battue pour pouvoir interpréter la maléfique Mildred, livre une prestation exceptionnelle, qui anticipe les rôles de garces magnifiques qui vont jalonner sa brillante carrière.

Olivier Père

 

 

SCARLET STREET

(La Rue rouge)

Un film de Fritz Lang

États-Unis, 1945, 1h42

D’après le roman La Chienne de Georges de La Fouchardière

Avec Edward G. Robinson, Joan Bennett, Dan Duryea, Margaret Lindsay

Synopsis : Un humble caissier, peintre amateur, se ronge dennui quand il s’éprend dune jeune femme qui lentraîne dans une dérive mortifère…

La Rue rouge est le remake américain de La Chienne de Jean Renoir, ou plutôt une nouvelle adaptation du roman de Georges de La Fouchardière. Le cinéaste allemand, exilé à Hollywood, s’empare de cette histoire pour un faire un film très personnel. Il y poursuit son exploration des thèmes du crime, de la culpabilité et du destin, au cœur de son œuvre. […] Ce film noir d’un pessimisme féroce sur les passions humaines est aussi l’un des titres les plus stylisés de Lang, où éclate à chaque séquence le génie de sa mise en scène.

Olivier Père

THE CHASE

(L’Évadée)

Un film d’Arthur Ripley

États-Unis, 1946, 1h26

D’après le roman Sur les sentiers de la crainte de Cornell Woolrich

Avec Michèle Morgan, Peter Lorre, Robert Cummings, Steve Cochran

Synopsis : Chuck Scott, vétéran de guerre, tombe amoureux de Lorna, la femme d’un gangster. Ils décident de s’enfuir ensemble, provoquant la colère sadique du truand.

Triangle amoureux, femme fatale, L’Évadée semble reprendre les conventions du film noir qu’il soumet néanmoins à un étrange traitement. Sans que l’on s’en rende compte immédiatement, la narration bifurque vers un développement virtuel des événements. Le spectateur perd pied avec la réalité pour entrer dans un monde mental. À l’instar de nombreux films noirs de l’époque, L’Évadée décrit les traumatismes vécus par certains vétérans revenus des combats de la seconde guerre mondiale. Peter Lorre et Steve Cochran sont remarquables en gangsters suaves et cruels.

Le Monde

PITFALL

(Le Piège)

Un film d’André de Toth

États-Unis, 1948, 1h26

D’après le roman The Pitfall de Jay Dratler

Avec Dick Powell, Lizabeth Scott, Jane Wyatt

Synopsis : Un agent dassurances se laisse prendre au piège dune liaison aux lourdes conséquences…

Cinéaste hongrois exilé à Hollywood, André de Toth sest illustré avec bonheur dans le film daventures, le polar ou le western. Pitfall, réalisé en 1948, est lune de ses plus grandes réussites et mérite de figurer parmi les chefs-d’œuvre du film noir. De Toth aborde avec honnêteté et sérieux le thème de linfidélité conjugale et de ses conséquences dramatiques. […] De Toth méprise les conventions du genre et sattache à rendre crédible ses personnages, pris au piège de situations inextricables mais toujours réalistes. Dans le rôle dun détective privé pourri jusqu’à la moelle, Raymond Burr livre une performance mémorable, digne des pires méchants du cinéma américain. 

Olivier Père

PITFALL
RÉTROSPECTIVE NINÓN SEVILLA
RÉTROSPECTIVE FILMS ARGENTINS
Le squelette de Madame Morales
L’inondation
Bellissima