Rétrospective Dario Argento 2

Le magicien de la peur

Une rétrospective articulée autour d’une thématique centrale et inhérente à la filmographie d’Alain Tanner : un éloge de la fuite et du retrait, que dessinent à merveille ces trois films, dans des temps différents, un «  cinéma voyagé » cher à ce grand cinéaste.

TÉLÉCHARGEMENT
Dossier de presse Bande-annonce DCP Bande-annonce WEB Photos TENEBRES Photos 4 MOUCHES Revue de Presse

SORTIE LE 3 JUILLET 

RÉTROSPECTIVE EN 3 FILMS

4 MOUCHES DE VELOURS GRIS

 Un film de Dario Argento

 

Avec Michael Brandon, Mimsy Farmer, Jean-Pierre Marielle

Italie, 1h45, 1971, visa : 38683

Le musicien Roberto Tobias (Michael Brandon), un batteur officiant dans un groupe de rock, est harcelé par un homme mystérieux qui ne cesse de le suivre. Décidant un soir de le prendre en chasse, Roberto réussit à le rejoindre mais au cours de la dispute qui s’ensuit, il le tue accidentellement… Le tout sous l’objectif d’un appareil photo tenu par un second inconnu, quant à lui masqué…

Dernier volet de la trilogie animale débutée avec L’Oiseau au plumage de cristalet poursuivie avec Le Chat à neuf queues, Quatre mouches de velours grisest l’un des films les moins connus d’Argento. Voici un giallo sombre, ponctué de personnages humoristiques, qu’il s’agisse de Bud Spencer ou de Jean-Pierre Marielle qui apparaît sous les traits d’un détective homosexuel dont le record consiste à n’avoir jamais résolu la moindre enquête. Avec le couple formé par Michael Brandon et Mimsy Farmer, l’héroïne deMore, Argento fait vibrer ici une note plus intime et dramatique qui deviendra l’un des leitmotivs de son cinéma.

TENEBRES

 Un film de Dario Argento

 

Avec John Saxon, Anthony Franciosa, Daria Nicolodi

Italie, 1h50, 1982, visa : 56814

Un célèbre écrivain, Peter Neal, auteur de romans policiers, est invité à Rome pour faire la promotion de son nouvel opus, Ténèbres. Dès son arrivée, plusieurs personnes sont assassinées selon un schéma comparable à celui des meurtres qui jalonnent son roman.

Voici sans doute le film le plus violent de son auteur, le plus dur mais aussi le plus radical. Réalisé en 1982, Ténèbres marque le retour de Dario Argento au giallo, après deux échappées belles vers l’ésotérisme et le fantastique (Suspiriaet Inferno, deux premiers volets d’une trilogie des Mères achevée en 2007 avec La Terza Madre). Argento, alors au sommet de son art, signe un film rageur, désespéré, un chef-d’œuvre brutal et angoissant.

À l’origine de ce cauchemar climatisé rythmé par les ritournelles entêtantes des Goblin, une expérience vécue par Argento lui-même qui, lors d’un séjour à Los Angeles, fut harcelé par un aficionado dérangé. Un film de terreur pour adultes qui, encore aujourd’hui, a peu d’équivalent dans l’histoire du cinéma.

DARIO ARGENTO,SOUPIRS DANS UN CORIDOR LOINTAIN

 Un film de Jean-Baptiste Thoret

 

France, Documentaire, 1h37, 2019 , Couleur/noir et blanc

Vingt ans séparent les deux parties de ce film portrait consacré à Dario Argento. Tourné à Turin puis à Rome entre 2000 et 2019, Soupirs dans un corridor lointaincale son pas sur l’un des cinéastes les plus marquants de ces quarante dernières années. Ses obsessions, son travail (on le découvre sur le tournage du Sang des innocents), ses souvenirs, ses hantises, son rapport à la ville éternelle, les blessures de l’Histoire italienne, et puis le temps qui passe…

Maria Felix Rétrospective
Michael Roemer Rétrospective
La Femme du dimanche
Vidéogrammes d’une révolution
2 Pasolini
Les Murs de Sanaa